Les livres en souscription

> L'Embranchement des Indésirables > Michel Breton

Dans la première partie du roman, Évariste Paluden, rentier sous la IIIe République, prend le parti de purger le territoire national des imbéciles qui s’y rencontrent. Vaste programme ! Ayant perpétré ses premières « disparitions » sans difficulté, il trouve normal de donner à l’activité plus d’envergure et, à cette fin, rédige ses mémoires et recrute des collaborateurs : ainsi naît le Comité, avec ses règles, ses secrets, et son système de « classification des Indésirables ». Sans aucune intention carriériste, mais dans le souci d’accroître l’étendue de son œuvre civilisatrice, Évariste se porte candidat à diverses élections : le voici conseiller municipal, parlementaire, ministre !

 

Dans la seconde partie, Évariste II, petit-neveu du précédent, découvre par hasard, dans les années 2000, l’existence de ces mémoires, et se détermine en quelque sorte à reprendre le flambeau. Il lui faut pour cela mener l’enquête et remonter la filière. À cette occasion, il apprend que ses propres parents ont trouvé la mort dans des circonstances troubles puis comprend que des Comités analogues à celui de son grand-oncle ont continué d’exister, pire, si j’ose dire, qu’il serait à son tour dans leur collimateur…