Les livres en souscription

> Les outre-monts > Patrick Givelet

En 1734, après douze années de travail dans une mine de cuivre de la Valsésia, dans le Piémont, Augustineo retourne dans son village, au cœur des montagnes du duché de Savoie. Un village habité par 180 feux, 400 vaches environ, un notaire, un curé, trois vicaires et un syndic nommé par l’Intendant de Tarentaise pour administrer la commune. À partir de quelques indices, le jeune homme trouve dans la montagne un gisement de plomb argentifère. Rapidement, la mine devient usine, et Augustineo est dépossédé de sa découverte. Commence alors pour ce village de paysans une ère de changement et d’innovation. Cette nouvelle activité minière est source de bien des bouleversements sociaux, culturels et économiques, avec notamment l’arrivée de plusieurs dizaines d’ouvriers venus du Piémont, d’Angleterre, du Tyrol du sud, de Franche-Comté. Autant de motifs d’affrontement avec les habitants de ce petit village, qui abrite une société agro-pastorale, patriarcale et religieuse. Mais cette immigration ouvrière recèle une multitude de destins particuliers, à l’image des personnages qui peuplent cette histoire sur trois générations.

 

Dans ce contexte social mouvant, dans cette Savoie du XVIIIe siècle que le pouvoir sarde, installé à Turin, situe « au-delà des monts », dans cette fin du petit âge glaciaire qui sème mauvaises récoltes et crises frumentaires, tous ne vivent pas les changements de la même façon.