Les livres en souscription

> Lanterne rouge > Dominique Jeanjean

Une menace pèse sur le Tour de France 2024 : la concurrence d’un spectacle cycliste organisé par un puissant consortium américain. Alors, pour dynamiser l’intérêt du public et canaliser définitivement son attention, mais surtout pour sauver son financement, ses organisateurs décident de régénérer l’épreuve. 

Pour fêter le centenaire du Tour, on reprendra l’intégralité du parcours de 1924, ce qui n’est pas la moindre gageure ! Avec un tracé atteignant 5425 kilomètres, celui-ci proposait une longueur moyenne d’étape de 360 kilomètres. Soit près de cent cinquante kilomètres de plus que les Tours de ces vingt dernières années !

Nos cyclistes en seront-ils encore capables ?

Et pour apporter un peu de piment à cette édition, mais aussi pour mieux gérer les imprévus, on annonce que le règlement sera « évolutif » (dixit la formule exacte de la directrice de l’épreuve). Les nouvelles règles seront communiquées lors de chaque étape, à commencer par la première, celle du Paris – Le Havre.

Au grand dam des journalistes chargés de suivre ce Tour très particulier…

 

Hommage aux célèbres articles d’Albert Londres – qui avait fait découvrir les coulisses de l’épreuve de 1924 dans son reportage Les Forçats de la route – auquel il emprunte ici et là quelques lignes savoureuses, ce court roman se veut une parodie humoristique du monde du spectacle sportif un peu trop soucieux de ses intérêts financiers et de ses contrats publicitaires…

Mais entre les histoires de sponsors, de cyclistes et de journalistes, au détour d’un virage ou au passage d’un col, pourrait bien naître quelque sentiment amoureux inattendu.