Catalogue

> 20h21 sur quai de gare > Amandine Vincent

Sur le quai d’une gare, comme au bord du monde, retenant son souffle, une jeune fille attend. Olga refuse de céder à une vie qui ne correspond pas à son attente, par peur d’être abîmée jusque dans ses rêves, par peur d’être aliénée et de disparaître dans la foule sans nom et sans visage. C’est une résistante au nom de l’espoir. Elle refuse de changer et entreprend de résister à l’Autre, de résister au temps. Elle fait le rêve fou d’en arrêter le cours.

 

Olga, c’est la voix d’un espoir brisé qui chante encore en chacun de nous. C’est notre angoisse de mourir, de changer, de grandir. C’est aussi notre désir intense de vivre en restant soi envers et contre tout, envers et contre tous.

Couverture du livre 20h21 sur quai de gare

12 €

Juillet 2009