3 questions à...

Michel Pech


Dans quel endroit et à quel moment de la journée préférez-vous écrire ?
J’aime bien écrire le matin, de bonne heure et dans mon bureau, accompagné d’une musique de jazz groove. Mais je peux écrire à peu près n’importe où, ayant à la fois l’obligation de voyager par mon travail de journaliste et la chance de pouvoir abstraire mes pensées du milieu environnant.

 

Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire votre ouvrage ?
Pour mon ouvrage Une mémoire bien trop vive (prix Obiou 2011), il s’est passé onze ans entre l’écriture du premier chapitre et l’envoi du tapuscrit aux éditions ThoT. En réalité, le temps d’écriture, de relecture, de réécriture a pris environ une centaine d’heures, réparties en trois périodes de vacances.

 

En une phrase, comment résumeriez-vous votre livre ?
Pour résumer mon livre, je dirais que c’est un roman d’anticipation réellement vécu, et toujours vivable si le lecteur passe par la case symbole.

 

 

La bio complète de Michel Pech