3 questions à...

Denis Grienenberger & Julien Dutertre


Dans quel endroit et à quel moment de la journée préférez-vous écrire ?

Denis Grienenberger : Chez moi, le soir, ou le vendredi que je consacre entièrement à l’écriture depuis plus d’un an après avoir réduit mon temps de travail avec l’accord de mon employeur. Mais suivant l’inspiration, il m’arrive fréquemment, à n’importe quel moment de la journée, de noter quelques idées, quelques mots clefs, voire d’écrire un bout de dialogue...

 

Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire votre ouvrage ?

Denis Grienenberger : La première ligne d’Au-delà de l’illusion a été rédigée en 1997, mais il y a eu de longues périodes de gestation et la forme du roman a radicalement changé en cours de route. En gros, j’ai consacré quatre à cinq ans à la rédaction des deux premiers tomes.

Julien Dutertre : J’ai réfléchi au scénario de mon roman plusieurs années sans rien écrire. Puis il m’a fallu encore trois ans, avec des coupures et de nombreuses refontes pour le terminer.

 

Comment avez-vous choisi le nom de vos personnages ?

Denis Grienenberger : J’ai pioché dans mon entourage, et aussi, au gré de mes recherches, lorsqu’un nom me plaisait bien. Mais pour garder une cohérence au fil des tomes de la série, je me suis constitué un fichier « personnages » dans lequel je les décris. Je les étoffe et je m’y réfère fréquemment pour éviter de commettre des bourdes au fil de la rédaction.

Julien Dutertre : Les noms de mes personnages sont des déformations des noms de personnes que je connais réellement...

 

Faites-vous des recherches pendant l’écriture de votre livre ? Si oui, de quelles manières ?

Julien Dutertre : Je n’ai pas fait de recherches à proprement parler, cependant mes études d’Histoire m’ont servi pour tracer certains cadres de mon univers.

 

 

La bio complète de Denis Grienenberger

La bio complète de Julien Dutertre