Fragments d'instants

Inspiration


Tache d’encre devant les yeux
L’idée fuit, les mots sont silencieux.
Fantasmagorique descente en soi
Pour de l’informulé extraire le poids ;
Interroger le silence,
Attendre du souvenir l’évidence,
Remonter l’émotion de l’intime brouillard…
Alors, peut-être enfin… un poème sur le tard.

 

 

***

 

 

Ce qui me manquera

 

Ce qui me manquera quand tu seras retournée à ton errance choisie, ce seront nos longues soirées sur la terrasse, à la clarté des étoiles.
La douceur de ces moments !… Merci, Amie, d’avoir accepté l’hospitalité que je t’ai offerte au détour du hasard de la rencontre d’un jour.
Les fleurs de cerisier étaient condamnées à mort, et toi tu ne savais pas où aller. Alors moi…
J’ai fait la course avec la Providence pour t’inviter, et c’est moi qui ai gagné ! Je n’ai pas eu besoin d’insister, tu m’as suivie, et chez moi tu t’es installée, simplement.
J’ai pris l’habitude de t’écouter… Nos différences m’ouvraient de vastes horizons et remettaient en question mes certitudes les plus ancrées. Tu as eu la délicatesse de me laisser me taire, puis celle de m’inviter à ouvrir le coffre de mes pensées les plus secrètes…
Le silence, ce cadeau des anges, était aussi notre nourriture sacrée, quotidienne et indispensable à chacune.

 

Je redoute ton absence, mais je sais que tu dois continuer ton chemin.

 

Les âmes deviennent-elles sœurs en s’apprivoisant, ou les âmes sœurs n’ont-elles d’autre urgence que de se rencontrer, de se donner – et de se quitter sans plus jamais s’oublier ?

 

Écrire, comme je le fais plus pour moi-même que pour toi en cette nuit d’insomnie qui précède ton départ, sera impossible, tu n’auras pas d’adresse… Mais je t’écrirai quand même, et je sais que tu recevras mes mots et mes silences.
Les morts sont des gens étranges, ils élisent domicile dans notre tête et dans notre cœur ; nos grands absents aussi, car vivants, ils nous arrosent quotidiennement de leur force lointaine.

 

Ce qui me comblera quand tu seras retournée à ton errance choisie, ce sera l’infinie puissance de ta présence.