Le Rapporteur & Le Candidat

 

— DIEU —
Entre, mon Rapporteur. Toi, qui me fais connaître
De la Terre les joies et les peines à naître
Ou qui courent déjà. Prends donc un thé glacé,
Que j’infusai moi-même, et viens-t’en près de moi.

 


— LE RAPPORTEUR —
Oh ! Merci de veiller, Maître de tous les rois,
À ma soif étancher. Ô Dieu de tous les dieux !
Père de Bethléem, Grand Manitou des cieux
Et de la bonté même. Éminent érudit…

 


— DIEU —
Oui. Je te remercie, je sais bien qui je suis.
Prends place sans tarder et conte-moi le sort
Des dernières années. Illustre mes efforts.

 


— LE RAPPORTEUR —
Vous avez aboli des années de nécrose ;
C’est au-delà de moi de vous le dire en prose.

 


— DIEU —
Alors, surpasse-toi ! Il en vient le moment.
En dépendent les ros’s et les fruits du printemps.