De fil en aiguille

Le chat et la lune

 

Un chat funambule
Sur le zinc des toits
Au clair de lune, déambule…

 

Quatre pattes de velours,
Délicatement, frôlent les étoiles ;
Silhouette de chat des faubourgs
En ombre chinoise sur la toile.

 

L’équilibriste flirte avec le danger
Le long des gouttières inaccessibles.
D’un bond souple, l’incorrigible,
Joue à chat perché.

 

Chat noir, funeste présage,
Amoureux de sa belle de nuit
A rendez-vous tous les minuits
Au clair d’une lune aussi belle que volage…