Fabuleux dédale

En catimini

Deux poltrons minets ennemis

Dès potron-minet en catimini
L’un décati, l’autre en misère
Se toisèrent
À se leurrer, déterminés.
Ils avaient déminé
La veille au soir leurs embrouillaminis.
Et donc rentrant leurs griffes
N’étaient plus escogriffes.
Chat botté cherchant la touche
Chat-huant non plus farouche
Quand ils se rabibochent
Font des charivaris.
Et nos deux chats ravis
De s’être mis en broche
Sans autre préavis
Se tapèrent la cloche.
On fait mourir son ennemi
En se faisant amis
En catimini.