Les livres en souscription

> Il était cinq fois : Histoire d'une adoption > Léa Barrère

« J’inspire, comme un désert sans eau, la première bouffée d’air, le premier rayon de soleil et cette chair de poule qui me pousse sur la peau. Sentir la préparation au départ, telle une opportunité d’aller plus loin. Je l’accepte car j’ai encore beaucoup à donner. Je viens comme ce passé qui s’arrête à cet instant et qui laisse place à ce silence vibrant d’émotion. À ce moment où je n’ai plus besoin de cris pour sentir que j’existe, j’accueille enfin le cadeau de la vie trop longtemps snobée, banalisée, considérée comme un choix sans valeur, un hasard qui nous traîne où il le souhaite. Alors dans ce silence, je ne suis que sensations. J’écoute avec mes yeux, j’observe avec mes oreilles, je goûte du bout des doigts la valeur du changement, car on peut essayer de comprendre avec tous ses sens. Comprendre que la vie est une passante, en accepter les déambulations incertaines, les apprécier malgré tout. Elle peut nous éblouir, nous faire pleurer, nous surprendre, nous faire peur. Honorer au mieux la vie que l’on m’a donnée, c’est le choix que je fais. »

 

Il était cinq fois pourrait être un conte. Celui d’une petite fille éthiopienne ballottée de famille en famille et qui, à l’âge de sept ans, est amenée en France et adoptée par une famille française. Mais c’est aussi le récit des difficultés liées au déracinement, au questionnement identitaire, à la quête des origines. Le récit de l’apprentissage d’une autre culture, des expériences d’une nouvelle vie, avec ses sourires, ses larmes et ses excès. Il était cinq fois est mon histoire.