Catalogue

> Crises 2 consciences > Laurence Filet


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/editions/www/wp-content/themes/editionsThot/woocommerce/content-single-product.php on line 123

Après Excès d’absence, Journal d’une bipolaire, Laurence Filet reprend la plume et poursuit son introspection, avec la franchise et la soif de comprendre qui la caractérise. Diagnostiquée bipolaire à vingt-trois ans, ce trouble psychique bouleverse son avenir jusqu’à éteindre ses désirs et faire de la maladie son identité. Les crises s’enchaînent, comme une douloureuse fatalité. C’est seulement à la naissance de sa fille que Laurence se fait la promesse de ne plus jamais sombrer, comme un cri contre la violence passée, une folle rage de vivre, au nom d’une maternité assumée. Un parcours redoutable et libérateur.

 

 

C’est en entrant au lycée, à l’âge de quatorze ans, que je commençai à m’intéresser au comportement humain. Ma problématique était la suivante : est-il possible de rester soi-même en société ? J’avais découvert avec une profonde déception l’existence, chez les autres, d’un masque, aussi protecteur que dévastateur. De ce constat naquit une soif de connaissance d’autrui, dans sa plus grande vérité. Je cherchais des réponses éclairées dans les ouvrages de Françoise Dolto et ceux de Sigmund Freud. Je rencontrai alors des écrits passionnants et tout aussi troublants. En réalité, c’est moi que je cherchais, cette petite fille sans miroir.