3 questions à...

Lionel Barthoumieux & Ludwig Louton


Dans quel endroit et à quel moment de la journée préférez-vous écrire ?
Lionel Barthoumieux : Dans les transports et plus précisément dans le train Paris/Serguigny, le soir.

 

Comment avez-vous choisi le nom de vos personnages ?
Ludwig Louton : Certains me viennent naturellement, d’autres sont sélectionnés au hasard dans les listes de prénoms qu’on trouve sur Internet ou les listes des candidats reçus au bac.
Lionel Barthoumieux : Par rapport à leur peuplade, à leur personnalité, et suivant mon inspiration.

 

Comment avez-vous choisi le titre de votre ouvrage ?
Ludwig Louton : Je voulais que le nom de la justicière signifie « cauchemar » en espagnol (« pesadilla »). Mais ce mot aurait rendu l’ouvrage invisible dans les moteurs de recherche. Alors j’ai décidé que le titre comporterait également l’essence de ce qui anime l’histoire.
Lionel Barthoumieux : Dans un pays hostile, le Refuge 444 est un lieu qui peut accueillir une armée de quatre mille hommes, avec quatre tours et qui mesure plus de quatre cents mètres de haut.

 

Faites-vous des recherches pendant l’écriture de votre livre ?
Ludwig Louton : Énormément. Sur le fonctionnement de la justice, des armes, sur les technologies existantes et les théories qui gravitent autour. Je trouve les informations la plupart du temps sur Internet (je les recoupe au moins avec trois sources), ainsi que dans la littérature quand on sait me conseiller ou dans les revues scientifiques.

 

 

La bio complète de Lionel Barthoumieux

La bio complète de Ludwig Louton