3 questions à...

Claire Pourtier


En une phrase, comment résumeriez-vous votre livre ?
C’est une question piège ? J’aime bien les pièges et tout au long de mon livre il faut rester à l’affût pour tenter de les débusquer : chaque mot, chaque ligne, est un indice pour vous mettre sur la bonne piste...
 
Comment avez-vous choisi le titre de votre ouvrage ?
Disons qu’il s’est imposé assez vite dans la mesure où je tisse des histoires sur fond d’adultère et que, moi-même, je trompe mon monde, fidèle uniquement à cet enchevêtrement de nouvelles jusqu’au dénouement final... Et puis cet impératif « détrompez-vous » s’adresse directement au lecteur, ce que je fais tout au long de ces lignes, où je crée une interaction avec lui car l’écriture est ludique et dynamique ; la lecture doit être active, jamais distraite ou somnolente !
 
Faites-vous des recherches pendant l’écriture de votre livre ?
Certaines fois, quand les mots sortent, je m’applique à vérifier l’exactitude de leur sens pour être sûre qu’ils expriment bien ce que je souhaite dire, et plus un mot a de sens mieux c’est. Je recherche l’expression idiomatique adéquate, je jette un coup d’œil à l’Histoire pour voir si ma chronologie est cohérente, je fouille du côté du lexique appartenant à un champ d’action spécifique, du côté de la géographie aussi, je regarde une vidéo sur le paysage que je tente de reconstituer avec des lettres... ça réactualise les savoirs, comme un passeport pour des voyages qu’on n’aurait peut-être jamais faits !

 

 

La bio complète de Claire Pourtier