3 questions à...

Cécile Diane


Comment naissent vos idées d’écriture ?
Dans un premier temps, lorsqu’un sujet s’impose à moi, parfois trouvé par hasard en cherchant autre chose, je prends des notes, pars à la recherche des documents qui le concernent car j’ai une préférence pour les faits réels qui se sont déroulés dans le passé, souvent déformés par l’éloquence des transmissions. Je compare ce qui est ou a été dit avec ce que j’ai trouvé soit dans les documents d’archives, soit dans d’autres sources d’écrits comme les mémoires, les journaux ou les ouvrages datant de la période des faits. J’ai fait partie du Centre Généalogique du Dauphiné pendant plusieurs années, ce qui m’aide car la généalogie demande de la rigueur.

En une phrase, comment résumeriez-vous votre livre ?
Récit véridique d’une controverse née à la suite d’un fait banal déclaré d’origine surnaturelle, qui bouleversa la région de Grenoble au 19e siècle ; les uns parlant de miracle, les autres de supercherie.

Comment avez-vous choisi le nom de vos personnages ?
Je n’ai pas choisi, ce sont les vrais noms de gens ayant existé et se trouvant impliqués volontairement ou malgré eux autour de cette affaire. Cet ouvrage est le récit de faits réels et d’intervenants bien vivants à ce moment-là. De plus je souhaite rendre hommage à l’un d’entre eux dont peu de personnes, aujourd’hui, ont entendu parler et qui a pourtant eu un rôle important, courageux et désintéressé.

 

La bio complète de Cécile Diane